HORAIRES

Mardi
17H30 à 18H30 dès 8 ans

Jeudi
19H00 à 20H30 pour les adultes

> LIEN
École d'Escrime Japonaise

 

Le jûjutsu pratiqué à Budokan 38 est, pour l'essentiel des techniques, inspiré d'une forme ancienne, qui fut introduite en occident par maître KAWAISHI (shihan 10ème dan) au milieu du 20ème siècle.

Kawaishi Mikinosuke sensei était un élève direct de KANO Jigôro sensei. Il fut à l'origine du développement du judo et jujutsu en Europe. Il est né à Kyoto en 1899 et quitte le Japon en 1920 pour enseigner le judo aux Etats-Unis, puis, à partir de 1931, en Grande Bretagne auprès de Genji Koizumi. Il arrive en France en 1936 et crée le club Franco-Japonais. Il codifie les techniques suivant une nomenclature plus conforme à l'esprit occidental et adoptera le système des ceintures de couleurs correspondant aux grades intermédiaires entre la ceinture blanche et noire.
Kawaishi sensei est décédé en 1969 et le grade de 10ème dan lui fut décerné à titre posthume. Il repose au cimetière de Plessis-Robinson.
Le terme jûjutsu signifie "techniques (utilisant) la souplesse". Ces techniques ont été transmises par Jean Degore sensei, pionnier du judo en France et en Afrique du nord. Le principe est une utilisation de l'opportunité offerte par l'adversaire, sans chercher à entrer dans une opposition physique. L'adaptation et la mobilité en sont les fondements.
Issu des pratiques de combat à mains nues utilisées par les bushi (guerriers), le jûjutsu faisait partie de l'apprentissage du samurai. De nombreuses écoles existaient, souvent en lien avec la pratique du sabre. Le jûjutsu de Kawaishi sensei est issu de l'enseignement de Kano sensei. Ce dernier avait étudié avec Iso Matauemon Masatomo, troisième sensei de Tenjin Shinyo ryu et Tsunetoshi Iikubo, sensei de l'école Kito ryu.
Tenjin Shinyo ryu fut fondée par Iso Matauemon Ryukansai Minamoto Masatari, à la fin de l'èreTokugawa (ce maître est décédé en1863 à l'âge de 76 ans).
Kito-Ryu a été fondé par Ibaragi Toshifusa (1597-1670) au début du 17ème siècle (vers 1624-1643), connu pour ses techniques de projection efficaces et sa rigueur mentale.
Tenjin Shinyo ryu est le regroupement de deux tendances de jûjutsu, le Yoshin ryu et le Shin no Shindo ryu. Ces ko ryu se pratiquaient sans l'armure et par conséquent présentaient une technique basée sur la rapidité et la souplesse. Les atemi étaient largement employés en vue de déstabiliser l'adversaire. Il est dit que l'école Yoshin ryu de Maître Akiyama Shirobei Yoshitoki prit naissance lorsque celui-ci vit une branche de saule ployer sous le poids de la neige et se redresser, alors que les branches des autres arbres alentours se brisaient.

Le jûjutsu enseigné est un art traditionnel de combat à main nues. Cette école fut transmise par Kawaishi Minosuke sensei.
On retrouve dans l’enseignement l’étude des projections (nage waza), des clefs diverses sur toutes les articulations (kansetsu waza), des coups (ate waza), des actions sur les points vitaux en lien avec les méridiens (kyushô waza), des strangulations (shime waza) et immobilisation (katame waza). Le travail se fait à partir des positions debout (tachi waza) mais aussi assises (suwari waza en seiza et tate hiza).
Le jûjutsu proposé est une étude de techniques traditionnelles et non l’apprentissage d’une méthode de défense. Il s’adresse aux enfants à partir de 8 ans et aux adultes.

ENSEIGNANT :
S. Degore : 7ème DAN Jûjutsu, 6ème DAN de Battodo FNBDA

 

 

GALERIE PHOTOS